FIFA - SEPP BLATTER : LA FIN D'UN REGNE

Sur son trône à la tête de l'empire FIFA depuis 1998, SEPP BLATTER a enfin mais difficilement décidé de démissionner d'un poste sur lequel il s'est littéralement accroché en 5 mandats même si le dernier lui fut fatal.

En effet juste quatre jours après sa réélection,l'homme qui aura passé quasi 18 années aux commandes de cette institution mondiale aux bénéfices financiers énormes ,a dû se raviser et promettre de laisser son poste le jour de l’élection d'un probable successeur lors d'un congrès imminent. Après toutes ces années parsemées de soupçons, scandales, magouilles, mafia, acceptation de pots de vin qu'il a toujours su étouffer dès les premières rumeurs. Blatter a vu en quelques jours le FBI en premier lui causer des sueurs froides en ouvrant une enquête sur des membres de l'institution  et ciblant particulièrement l'ex-président du soccer américain qui a été obligé de se munir d'un gadget pour enregistrer des conversations susceptibles de fournir des preuves pour l'évolution de ladite enquête.

La tempête était juste lancée et ce jusqu'à la veille du scrutin que Michel Platini actuel président de l'UEFA très proche d'antan de son homologue, monta au créneau pour demander au premier de démissionner parce-qu’il était temps et que le monde en avait marre.


Rien n'y fera d'autant plus qu'a la veille du scrutin même si un petit doute régnait mais à controverse le jour-j, tout était réuni pour sa propre réélection. La gloire ensoleillée n'était pas au rendez-vous car son concurrent en la personne du prince Ali a su tirer vers lui certains électeurs pour pousser à un second tour. Ce fut juste partie-remise car il fut réélu au grand désespoir du coup de gueule de Platini. Une tempête emportant toujours plus d'un, une énième accusation visant cette fois le numéro 2 et bras droit de Blatter en la personne de Jerome Valcker, vit le jour. C'était à coup sûr la goutte d'eau qui renversa le trône; entres les enquêtes au USA, celle en cours en Suisse, Blatter a compris qu'il ne fallait pas attendre un autre scandale planétaire pour lever l'ancre, et dirons-nous, seuls les idiots ne changent pas (d'avis dans le cas précis), il annonça sa démission non sans essayer de redorer son image pour un départ glorieux en disant je cite"Ce mandat n'a pas l'intégralité du soutien du monde du football, ce qui compte le plus pour moi c'est l'institution FIFA et le football mondial" fin de citation. Sacré acteur du coup consciencieux qui veut sauver les meubles qu'il aura lui même dégradé depuis 18 ans. De qui se moque t-on?; Comment expliquer que dans certaines fédérations africaines (surtout) et camerounaise en particulier, il n'y a jamais et même quasi été infligé de vraies sanctions quand on sait oh combien le détournement de fonds, la corruption, les gestions plus que frauduleuses font la une du quotidien, on me dira elles sont indépendantes mais tout de même sous tutelle de la FIFA qui lie et délie les cordes.


Tout aurait dû être différent, excusez du peu mais voila un exemple sur mille de la passivité de Blatter et ses hommes, il était ainsi évident qu'il eusse était réélu ayant sous son joug tous ces patrons de fédérations dont la soif de gain n'a plus de limites. Platini peut sourire et on appréciera ici son courage, pour avoir pris l'initiative de dire tout haut ce que le monde entier pensait sous les tables, meurtris par un engrenage sans issues . La bombe Platoch a eu son effet et plébiscité par plusieurs médias et observateurs, pensera peut être à prendre les reines d'un bateau laissé à sa merci par de vulgaires pirates aux paroles angéliques. Le football ce sport roi qui unit tant de nations mérite mieux que ce tableau. Le mot colle aux lévres autant le dire "OUF" il était temps que vous vous en alliez, merci pour ce que vous avez fait d’honnête pour ce sport en 18 ans au pouvoir, merci mille fois d'avoir pensé à quitter la scène avant que ce soit le FBI qui vous loge dans ses locaux, même si c'est pas trop tôt, à 79 ans de vous à moi, le repos et de grands verres assis dans un canapé devant votre téléviseur à voir votre successeur ramener de la vitalité à ce sport ne sera pas cher payé, pour la vie et survis du football. Votre nom restera marqué dans les annales de différents dirigeants c'est le plus important, bonjour la révolution et que ce ballon redevienne rond, vive le FOOTBALL!

Christian Michel EHAN @cmehansport  #NougaySport

Écrire commentaire

Commentaires : 0